• L’inauguration de la gare ferroviaire de Laval (1855)

    Prétexte évident à des festivités grandioses, associant clergé et administration, l’inauguration de la gare de Laval est un événement important pour la préfecture mayennaise, qui se vit jusque-là trop souvent coupée des grands centres urbains de l’Ouest, Nantes et Angers, et semble ainsi entrer de plain pied dans la Révolution industrielle. Cette spectaculaire inauguration, qui …

  • L’insertion du courant légitimiste dans la vie parlementaire

    L’opposition légitimiste débute sous la monarchie de Juillet avec des effectifs parlementaires dérisoires. La chute de Charles X reste vive dans les mémoires. On retrouve ce processus de rejet des « conservateurs d’hier » à plusieurs reprises durant le siècle : ainsi aux législatives de 1871, où la majorité impériale tombe à vingt représentants.

  • Un interclassisme de l’entre-deux guerres : le Parti social français

    Le Parti social français (PSF) de François de la Rocque demeure mal connu. Une étude manqua longtemps sur ce qui aura constitué à la fois le parti de masse le plus important de l’histoire politique française — 1,2 million d’adhérents, devant le Parti communiste — et la première vraie grande formation de droite. Pour la première …

  • L’Ouest politique d’André Siegfried à l’épreuve des faits

    Venant nourrir le tableau politique général d’un Ouest conservateur à plus d’un titre sous la Troisième République — y compris par la résistance du courant bonapartiste, de ses journaux jusqu’à ses cadres — le travail de l’historien André Siegfried (1875-1959) a longtemps représenté l’étude de référence de géographie électorale dans cette région. Dans une large …